“Les seules choses simples à propos de la Cu29 sont ses fonctions, pour le reste, il n'y a pas eu de compromis.”

Hervé Schlüchter

Inspirée par l'histoire.

Le cuivre est réputé au travers des cultures depuis des millénaires pour ses bienfaits sur l’organisme et son potentiel pour apaiser certains maux. Inspirés de ces croyances, les Alchemists ont imaginé la manière dont un garde-temps pourrait s’approprier ces bienfaits, ce qui les a poussés au développement d’un cuivre éternel, le Cuprum 479, un alliage horloger novateur. Ces réflexions les ont menés à réfléchir à son champ d’expression dans leurs œuvres. En l’occurrence pour la Cu29 Inaugurale, en le plaçant au contact de la peau grâce au fond de boite fermé, délivrant leur interprétation de ces traditions historiques.

Cu29, Mechanical Healing.

La boîte de la Cu29 Inaugurale est construite exclusivement en Cuprum 479. La couronne est elle aussi réalisée en Cuprum, ainsi que la boucle ardillon, les bases des cadrans, la platine, les aiguilles ainsi que la plupart des ponts. La Cu29 représente la pièce de maîtrise horlogère d’Hervé Schlüchter selon les méthodes et les enseignements de l’art traditionnel horloger transmis par Philippe Dufour. Des savoir-faire que les horlogers Alchemists s’attèlent à maîtriser parfaitement à leur tour, continuant cette chaine de transmission et de partage qui dure depuis tant d’années. Convaincus que l’émotion qu’ils investissent à la création de ces garde-temps sera transmise à leurs porteurs.

La Cu29 vous invite à un voyage qui traverse le temps : la quête de l’essentiel.

La Cu29, vitrine d’un patrimoine universel d’art traditionnel horloger et de métiers d’arts, se veut aussi précurseur de l’avenir des Alchemists et de leur humble volonté de préserver des gestes et un savoir-faire horloger artisanal.

Mouvement à l'architecture inversée.

Comme dans les pièces d’horlogerie traditionnelle, la Cu29 est construite autour des notions de volume et de symétrie, cependant la construction atypique de la boite a conduit à un renversement complet de l’architecture du mouvement.

Création maison des Alchemists, le calibre manufacture de 362 pièces et 56 rubis est totalement inversé par rapport à une conception traditionnelle. Cette conception permet d’offrir au porteur du garde-temps les affichages des heures, minutes et secondes, mais aussi le spectacle visuel orchestré par les pièces du mouvement telles que les doubles barillets couplés en parallèle dans le prolongement direct de la tige de remontoir.

Picture of the Alchemists Cu29 movement's parts
Closeup view of the Alchemists Cu29's movement, double barrels, hours dial and variable inertia balance
Closeup view of the Alchemists Cu29's variable inertia balance
Dans la Cu29, la symétrie des deux barillets à 6h offre un spectacle visuel lors de leur remontage, où l’on peut voir chaque ressort de cliquet suspendu, en forme de moustache, évoluer au fil des rochets, jusqu’à ce que la pièce soit totalement remontée.
Le mouvement a aussi bénéficié d’un véritable travail sur son acoustique. Le remontage par exemple. Les éléments ont été travaillés de manière à proposer une expérience comparable à l’émotion ressentie lors du remontage d’une montre de poche traditionnelle.

La boite hybride de la Cu29, pure et élégante, est composée d’un verre saphir « atmosphère » résolument complexe.

Forme
Elle est atmosphérique. La base de ce verre atmosphère est d’un diamètre inférieur à celui de son pourtour. C’est donc un diamètre de base fine, qui progresse ensuite en s’élargissant, avant d’adopter, à son sommet, une courbe atmosphérique – exactement comme l’atmosphère qui englobe la Terre, d’où son nom.
Construction
Le verre atmosphère de la Cu29 est percé du tube de couronne – tube que l’on trouve habituellement dans la carrure. Il est ici directement intégré dans le verre saphir.
Emboitage
Ce verre atmosphérique contraint les Alchemists à un emboitage par le dessus. Le mouvement est donc vissé à la carrure, qui est ensuite coiffée du verre atmosphère qui se colle à elle. Au final, la Cu29 n’a ni lunette, ni rehaut, permettant au mouvement d’occuper tout l’espace de la boîte.
Précédent
Suivant

Des cadrans comme des œuvres d’art

La Cu29 est une création qui pourra être en grande partie personnalisée par l’intégration de cadrans proposés, au choix du client, en différentes pierres. Le choix de ces pierres a été guidé par leur élégance et leur pureté.

Ces cadrans en pierres naturelles sont taillés et formés à la main. Un travail d’artisan hors norme qui demande une grande précision dans le taillage de ces pierres avant d’être tampographiées et installées sur une base en Cuprum 479. L’assemblage du cadran préserve alors naturellement la beauté et la pureté de la pierre, sublimée par la main de l’homme, qui ne subit aucun traitement de surface.

Les cadrans réalisés en émail Grand Feu requièrent quant à eux, non seulement un savoir-faire spécialisé, mais aussi un métal qui permette sa formation. En effet, les cadrans en émail ne peuvent normalement être formés que sur des bases en or ou en cuivre, mais après plusieurs mois de développement, les Alchemists ont réussi la création d’émail Grand Feu sur une base en Cuprum 479, qui atteste une fois de plus de la pureté et de la qualité de ce nouvel alliage.

Une finition et une décoration à la main fidèle à l’art traditionnel horloger.

La totalité du calibre et de la boîte est finie à la main : angles rayonnés et polis à l’ancienne, pont de balancier et de seconde bercés et polis main, mobile d’échappement sur contre-pivots poli bloqué, porte-piton Genève mobile et galbé, roue et renvois anglés cerclés et moulurés, vis polies bloquées et bleuies à la main.

Les aiguilles des heures, minutes et secondes sont bombées à la main puis bleuies ou laquées. Le cadran de réserve de marche et de sélecteur est en acier cerclé orné d’une gravure laquée. Les doubles barillets couplés en parallèle sont anglés et polis à la main. Chaque calibre sortant des ateliers des Alchemists est ensuite individuellement numéroté.

Il n’y a pas d’atelier de décoration, ni d’horloger-régleur chez les Alchemists : chaque horloger reçoit sur son établi, l’ensemble des composants qui doivent constituer la montre. Il l’assemble une première fois pour vérifier que tout fonctionne parfaitement bien, cela lui permet de faire la préparation mécanique à la main et de manière traditionnelle, jusqu’au roulage des pivots et au polissage des ailes des pignons, entre autres. Puis le mouvement est entièrement démonté, désassemblé. Chaque composant est ensuite très minutieusement fini et décoré à la main, puis le mouvement est prêt à être remonté, assemblé, et réglé, jusqu’à l’étape du contrôle final.

Cu29

Les méthodes traditionnelles sur lesquelles reposent la fabrication de la Cu29 ne sont pas compatibles avec un procédé industriel. Cette approche de la production ainsi que la philosophie horlogère d’Alchemists font que ces créations sont très limitées. Chaque pièce qui sortira des ateliers d’Alchemists sera donc une pièce exclusive, qui portera avec elle une volonté de perpétuer ces savoir-faire ancestraux.

Choisir une montre réalisée par Les Alchemists, c’est encourager un retour à l’essentiel, au souci de perfection, et parier sur le génie humain. C’est savoir que le garde-temps que l’on porte au poignet est unique, parce que l’on ne peut pas reproduire le même geste deux fois. C’est vouloir porter du beau tout en souhaitant se faire du bien, et aussi accepter que certaines vérités resteront intimement cachées.

Retour haut de page